Présentation du projet:

   « Le meilleur moment pour planter un arbre était il y a 20 ans, le deuxième meilleur moment est maintenant » proverbe chinois. Cette « marche pour les arbres »  s’inscrit dans cette réflexion, cette prise de conscience, car à 60 ans on mesure mieux le temps qui passe, les urgences et les initiatives à prendre pour s’en aller en ayant « fait sa part ».

   Après avoir marché vers Compostelle puis m’être engagé comme volontaire au sein de l’ONG « Chico Mendes Reforestacion Cantel » au Guatemala, j’ai imaginé « marcher pour les arbres » en essayant de sensibiliser un maximum de gens aux risques de la déforestation, à la nécessité de la bonne gestion des forêts, de l’utilisation raisonnée de la ressource bois mais aussi plus largement à la relation particulière que nous avons aux arbres quand nous sommes attentifs, quand nous prenons le temps de solliciter nos cinq sens. Ma démarche est donc joyeuse et non sectaire car je veux aborder avec vous tous les aspects de notre relation aux arbres. Je veux à la fois apprendre et vous parler de l’importance qu’ils ont pour nous tous à divers titres car : ils produisent, ils protègent, ils accueillent et ils respirent avec nous. Alors si vous acceptez de vous embarquer avec moi sur ce chemin je vous promets de beaux moments, des rencontres insolites, surprenantes, des silences aussi car « la forêt qui pousse fait moins de bruit qu’un arbre qui tombe » (encore un proverbe chinois).

   Comme tout marcheur : je consommerai local ! j’admirerai les chemins, les arbres, les paysages, je soutiendrai ceux qui plantent des arbres au Guatemala et ailleurs, ceux qui ont le souci d’intégrer des arbres dans leurs espaces de vie, je penserai aux enfants à qui nous devons transmettre une planète en bonne santé …

   J’espère que le récit de ce voyage, les photos que je vous transmettrai vous donneront envie de regarder votre environnement d’une autre manière et d’agir pour que demain soit mieux qu’aujourd’hui…

   Une vingtaine de conférences, animations, soirées sont prévues tout au long de mon parcours. Toute bien sûr nous permettront d'échanger autour de l'arbre, de la forêt, du Guatemala, de la culture Maya et du projet de reforestation Chico Mendes. Lors de ces soirées, je mets à disposition des personnes intéressées un diaporama et un petit film pour vous faire partager mon aventure en terre Maya.

   Je marche avec mon sac à dos, ma tente, mon sac de couchage et mon bâton de bambou.

   Cette démarche s’inscrit dans les objectifs de la COP 21 et présente un exemple de ce que font des peuples indigènes d’Amérique Latine pour sauver leur forêt, protéger leur ressources en eau, lutter contre les créations de mines à ciel ouvert. J’ai participé comme volontaire à un travail de reforestation entrepris par l’ONG : [__« Chico Mendes Reforestacion à Cantel»__|www.chicomendes.jimdo.com|fr] et pendant un mois j’ai vécu au cœur du Guatemala dans une famille d’origine Maya vivant sur l’Altiplano à 2400 mètres d’altitude près de Quetzaltenango.

   A mon retour j’ai réalisé un film documentaire qui peut être présenté, selon les publics où les circonstances, en version courte de 15 minutes ou en version complète de 45 minutes.

Ce film comprend 2 parties :

- une partie découverte du mode de vie de cette famille d’origine Maya : coutumes, vie quotidienne, attachement à la « terre mère ».

- une seconde partie axée sur le travail de reforestation : j’y montre tous les travaux auxquels j’ai participé : cueillette des pommes de pins, recueils des graines, semis, préparation des plants, entretien des plantations …

   Je peux animer des échanges, répondre aux questions sur ces sujets et sensibiliser les publics aux aspects de voyages solidaires, de vie en bonne harmonie avec la nature et de préservation de la forêt.

   Si vous êtes intéressés par ces sujets, si vous connaissez des associations de votre commune qui seraient susceptibles de l’être alors communiquez leur cette information et je me rendrai disponible à la date indiquée ci-dessus (où à la rigueur la veille ou le lendemain). Si vous ne souhaitez pas, ou si vous ne pouvez pas organiser ce style d’animation, je passerai néanmoins à pied dans votre commune et comme tout marcheur : admirerai vos chemins, vos arbres, vos paysages et consommerai local … Je suis passionné par ces sujets, je ne demande aucune rémunération pour cette animation qui n’a qu’un but informatif et de partage d’idées ou d’expériences.

   Si vous souhaitez des informations complémentaires n’hésitez pas à me contacter par mail ou par téléphone, je pourrai vous faire passer des photos, un projet d’affiche ou échanger avec vous afin d’adapter ma présentation en fonction de vos souhaits.